Sint Johannes de Evangelist

Apocalypse

  • Maurice Ravel Trio
  • Olivier Messiaen Quatuor pour la fin du temps

Appelé au front en 1914, Maurice Ravel écrit cette œuvre magistrale dans l’urgence. Il confie dans une lettre à Stravinsky que ce départ forcé l’a amené à finir en cinq semaines un travail qui aurait dû lui prendre cinq mois. Le zèle et l’urgence de l’écriture ont engendré une des pièces les plus innovantes et colorées de l’histoire de la musique de chambre.

Le clarinettiste Geert Baeckelandt rejoint ensuite le Trio Khaldei pour l’éxecution du Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen. Cette œuvre fut composée et créée également en temps de guerre (1941), plus précisément dans le camp de prisonniers de guerre de Görlitz où Messiaen était détenu. Comme pour le trio de Ravel, mysticisme et spiritualité caractérisent cette œuvre inspirée d’une citation de l’Apocalypse de St-Jean. *La création du quatuor eut lieu au sein même du camp dans des conditions très éprouvantes. *Cette œuvre comporte huit mouvements, certains ne sollicitant qu’une partie des musiciens. Le mouvement pour clarinette solo, Abîme des oiseaux, est peut-être le plus connu du quatuor.

Aujourd’hui encore l’interprétation du Quatuor pour la fin du temps laisse une empreinte toujours profonde chez son auditeur.

Dans ce programme saisissant, le Trio Khaldei traduit en musique à la fois l’espoir et le désespoir, le début et la fin, la mort et l’éternité.