en nl

Roots

A travers les siècles, les compositeurs ont été inspirés par la musique populaire de toute origine. Ils en utilisèrent des éléments, motifs et thèmes dans leur propre ‘musique savante’.

Joseph Haydn, le “père du quatuor à cordes”, a écrit 45 trios avec piano ! Nous vous proposons le plus populaire portant le surnom de alla zingarese. Dans la dernière partie, intitulée par Haydn lui-même Rondo alla zingarese, le compositeur utilise bon nombre d’éléments provenant des musiciens tziganes qu’il rencontre à la cour des Esterhazy.

Le Duo op.7 de Zoltán Kodály, composé en 1914, représente une splendide fusion d’éléments du folklore hongrois avec les structures plus formelles de la musique savante. Zoltán Kodály passa une partie de sa vie à voyager en compagnie de Belá Bartok à travers la campagne hongroise afin de récolter, rassembler et analyser les mélodies du peuple.

Né en 1925 de la commande d'un riche Américain, musicien amateur d'origine irlandaise, le Trio sur des mélodies populaires irlandaises de Frank Martin est construit à partir de thèmes populaires irlandais. Il s'agit de mélodies inédites, souvent anciennes, provenant aussi bien de danses que de chants.

Antonin Dvořak se laisse volontiers influencer dans son œuvre par la musique populaire slave. C’est le cas d'une des pièces favorites du répertoire pour trio à clavier : le Trio Dumky. Dumky, pluriel de dumka, est une forme diminutive du terme douma, faisant référence à la ballade épique, et plus précisément aux complaintes des personnages captifs. Au XIXe siècle, les compositeurs slaves utilisent le terme douma pour qualifier des pièces musicales sombres et introspectives parsemées de mouvements légers et heureux.